Interdiction du festival « A l’uni Son » à Calais : quand la censure devient la règle !

United censuré rouge

Depuis plusieurs mois, des bénévoles engagés auprès des personnes migrantes travaillent en partenariat avec la Maison pour Tous (MPT) de Calais sur l’organisation d’un festival interculturel, intitulé « A l’uni son, united people festival » initialement prévu du 14 au 20 octobre. Une exposition de 6 artistes était prévue, un « Cabaret du peuple » concernant les migrations dans le Nord Pas de Calais, ainsi que deux soirées de concerts avec plus de 10 groupes de musique. L’idée était de faire du lien entre des populations de cultures différentes présentes à Calais, rassembler, soutenir et sensibiliser par le biais d’un événement festif.

Ce vendredi 11 octobre, soit quelques jours avant le début du festival, la mairie de Calais a adressé un courrier à la MPT dans lequel elle exprime son « refus absolu » que le festival ait lieu (cf. lettres jointes). Selon elle, cet événement ne rentre pas dans le cadre de la convention qu’elle a signée avec la MPT.  De plus, elle prétend que ce festival constitue une sous-location et que, par conséquent, elle n’a pas été informée dans les délais impartis. Pourtant, il ne s’agit pas là d’une sous-location puisque la MPT est, de fait, co-organisatrice de cet événement. La mairie prétexte que ce festival est militant et politique, ce qui ne rentre pas dans le cadre de la convention signé avec la MPT, alors qu’il est avant tout culturel, et il s’agit bien là d’une des missions de la MPT. Finalement, la mairie menaçant de résilier la convention qui la lie à la MPT, cette dernière décide d’annuler le festival, pliant sous la pression.

Ainsi, la mairie interdit et censure ce festival, qui est organisé depuis le début dans un souci de neutralité, afin de permettre une large sensibilisation. La maire cherche à diviser quand notre volonté était de rassembler, elle met l’accent sur les clivages, effraye la population et les partis politiques qui ont peur de perdre des voix en prenant partie… Les exilés et les associations subissent une fois de plus les dommages collatéraux de ces querelles politiciennes.

Plus généralement, il est plus que difficile pour les associations calaisiennes d’aide aux migrants de se réunir dans un lieu public ou d’organiser un évènement « civique » ou « social ». Impossible d’avoir une salle à disposition, impossible de se réunir dans l’espace public. Quelles que soient les circonstances, l’actuelle municipalité de Calais fait valoir son veto et empêche ainsi la solidarité de s’exprimer au détriment des droits fondamentaux.

Nous dénonçons cet abus de pouvoir et espérons que cette censure municipale ne restera pas sans autre réaction que celle des associations. Au-delà de la remise en cause des libertés d’expression et de réunion, nous espérons que soit dénoncé le sort réservé aux personnes migrantes et refusons que celles-ci soient instrumentalisées dans la perspective des prochaines élections municipales.

 

 Le silence, le délaissement ou le harcèlement ne sont pas des réponses à ce que vivent les personnes migrantes présentes à Calais. La stigmatisation et la division ne sont pas des réponses à la souffrance des calaisiens et calaisiennes.

Pour dénoncer ce coup de force, nous appelons à manifester pacifiquement samedi 19.10.2013, à partir de 14h. Symboliquement, nous défilerons bâillonnés (par un foulard ou du scotch) de la Place d’Armes jusqu’à la Maison pour Tous (MPT).

Rendez-vous donc samedi 19.10.2013, à 14h, place d’Armes au pied de la tour du Guet à Calais.

                                                                L’équipe d’organisation du festival

Pour toutes les personnes qui avaient fait des dons sur Ulule ou ailleurs, envoyez un mail à unitedpeople@live.fr  pour dire si vous souhaitez être remboursé, ou que l’argent soit utilisé pour un des projets en cours (nous pouvons vous faire une liste), ou qu’on le laisse de côté pour A l’uni son festival (qui aura lieu un jour ou l’autre à Calais, promis !)

 Contact : 07 53 26 34 30

Courrier ville 1

Courrier ville 2

UNI SON A3 CMJN OKV5 modif copie 3petite

We are setting up a music festival in solidarity with undocumented migrants that will take place next October. The core idea of this project is to build bridges between exiles and inhabitants of Calais. To put it in a nutshell: to gather people from very different backgrounds, to support exiles and to raise public awareness of the issue exiles are facing through music.

Though exiles live in Calais enduring squalid conditions in insanitary houses and camps, they are not integrated with the local community. Although both of them live in the same place they do not encounter each other and so do not have any chance to better know the other one.

A l’unisson United People Festival will be held place from the 14th till the 20th of October at the Maison pour Tous de Calais. An exhibition hall will be open the whole week. There, we will present works painted by exiles (workshops will take place the week before on the meal distribution place and in the camps) and pictures from Calais, the Choucha refugee camp and from Marocco. This exhibition aims at showing that Calais is not the edge of the world but only one of the edges of the world.

On Thursday the 17th, a debate on the issue of migrations with an engaged sociologist will take place.

Concerts will take place on Friday the 18th and Saturday the 19th. We will welcome the following artists and bands:

Other artists are almost sure they will play but we are still waiting they confirm.

B-boys of the Calais team KLA District http://kladistrict.wix.com/kladistrict will although dance on Friday night.

The artists will be coming from Calais, Paris, Rennes… They sing in French, in English, in Arab… All of them will play for free, the festival only reimburse travel and accommodation (that’s why we are collecting funds).

The festival does not set prices to attend the different events. Indeed, among people from Calais as well as among exiles, money remains one of the main obstacles to attend cultural events. As we want the festival to be open to anyone: everyone will give the amount of money he or she can afford or give equipment (tent, sleeping bag, bike, clothes…) for the exiles.

This is the first year the festival will be held. We do not expect (and neither want) earn money but we rather hope to pay the way for more exchanges and sharing. We asked exiles what they would like us to do with the profits (whenever we would achieve profits). It turns out they would like this money to be used for cultural projects, rather than for buying equipment that would be soon destroyed by police forces. For instance, it would be spent to support existing projects such as the mobile international library, attendance to cultural events or create and develop new projects.

For the festival as well as for any other project we are working with exiles in a “do with” state of mind and not in “do for” or “do instead of” state of mind.

A l’Uni Son, United People Festival : Le projet et les artistes…

UNI SON A3 CMJN OKV5 modif copie 3petite

Nous (bénévoles de diverses associations calaisiennes) organisons un festival de solidarité avec les sans papiers de Calais en octobre prochain, « A l’uni son, united people festival ».
L’idée du festival est de faire du lien entre les exilés et la population calaisienne, partager, échanger, se rencontrer, abandonner ses préjugés, … En clair rassembler, soutenir et sensibiliser par la musique !

En effet, présents dans les différents recoins de la ville, vivant dans des lieux insalubres, les exilés ne sont pourtant pas intégrés à la vie de la cité. Bien qu’habitant le même territoire et fréquentant les mêmes lieux, exilés et calaisiens n’ont pas l’occasion de se rencontrer et donc d’apprendre à se connaître l’autre.

Le festival aura lieu la semaine du 14 au 20 octobre à la Maison pour Tous de Calais. Une salle d’exposition sera ouverte toute la semaine, et des oeuvres réalisées par les exilés (des ateliers graffs auront lieu la semaine précédente au lieu de distribution alimentaire et dans les squats) seront exposées, en plus d’une partie d’exposition sur Calais ainsi que sur les camps de Choucha et du Maroc (pour montrer que Calais n’est pas le bout du monde, mais un bout du monde !).

Un « cabaret du peuple », échange débat sur le thème des migrations, avec un sociologue militant aura lieu le jeudi soir.

Les vendredi et samedi soir auront lieu les concerts. Au programme :

Des breakeurs de la team calaisienne KLA District http://kladistrict.wix.com/kladistrict feront également une démonstration le vendredi soir !

Les artistes viennent de Calais, Paris, Rennes, etc. Ils chantent en Français, en Anglais, en Arabe, etc. Et ils se produisent tous bénévolement, nous ne prenons en charge que les frais de déplacement et d’hébergement (et c’est le pourquoi de la collecte !).

Tous les évènements de cette semaine seront à prix libres. En effet, parmi les calaisiens comme parmi les exilés installés ou de passage à Calais, l’argent est un obstacle à la participation culturelle. Nous ne voulons pas que l’argent puisse être un frein, mais que ce festival soit ouvert à tous et toutes. Les gens seront donc invités à donner ce qu’ils souhaitent, au niveau financier ou matériel (tentes, duvets, vélos, vêtements, etc. pour les exilés).

C’est la première année, première édition, nous n’espérons pas gagner des sous, et ce n’est pas le but, mais plutôt engager une démarche de partage et d’échanges… Nous avons discuté avec les exilés de ce qu’ils voudraient faire de l’argent récolté durant le festival (si jamais on rentre dans nos frais !), et ce qui ressort est l’envie de l’utiliser pour des projets culturels plutôt que pour du matériel qui est à chaque fois détruit rapidement par la police… Donc pour développer les projets en cours, comme la bibliothèque multi langues à vélo, les sorties culturelles, etc. et pouvoir continuer à en imaginer et à faire vivre ces beaux projets ! Sur tout le projet du festival, et sur le reste, on travaille avec des exilés, la démarche étant toujours de « faire avec » et pas « faire pour » ou « à la place de »

Pour soutenir le projet : http://fr.ulule.com/unison-unitedpeoplefestival/